J'ai toujours été fascinée par ce château particulier situé à 25 km d'Angoulême. Je me souviens de l'avoir
en partie visité avec un des frères Rhétoré car ma grand-mère et moi-même avions manqué la visite... Il
nous proposa devant mon émerveillement (j'avais 8 ans) de me montrer le côté privé et je garde encore le
souvenir de la bibliothèque...

Le château de la Mercerie est la dernière grande demeure classique élevée en France. Sa construction n'a
véritablement débuté qu'en 1947 après le Seconde Guerre Mondiale.
Les Frère Rhétoré s'installent en Charente en 1924. Ils acquièrent de Monsieur Saint-Paul un domaine de
600 hectares à Magnac Lavalette, où se dresse le petit castel troubadour de la Mercerie.

Raymond Réthoré est une figure politique importante pour l'histoire charentaise. Il exerça des mandats de
député jusqu'en 1978.
Son frère Alphonse qui dût abandonner pour des raisons de santé, ses études de médecine, consacra sa
vie à l'étude de l'architecture antique et classique et à dessiner des projets pour la Mercerie.
C'est après avoir fait fortune dans la vente de machines pour pressing que les frères Réthoré décident
peu avant la seconde guerre mondiale non seulement de doter toutes les pièces du château du XIXe siècle
d'un décor somptueux, mais surtout d'entreprendre l'édification d'un Versailles charentais qui ne sera
malheureusement jamais terminé.

Dès le début, Raymond, qui voyage beaucoup en Italie achète des tableaux, des cheminées, des billes de
bois, des plaques de marbres et des meubles en tout genre. De plus, quatre mois par an ils font venir un
sculpteur italien, T. Pederzolli, à qui l'on doit la plupart des chapiteaux, guirlandes, mascarons et autres
éléments sculptés.
Les deux frères font également venir un peintre : A. Trafiglieri qui adapte les différentes toiles qu'ils ont
acquis aux exigences de leur nouveau cadre architectural.
Pendant 25 ans une vingtaine d'ouvriers travailleront quasiment sans discontinuer au château.
Le château comporte plus de 200 mètres de façade d'arcades inachevées et plaquées dans le paysage en
décor de théâtre. L'emploi de la pierre de taille rajoute au gigantisme et à la rigueur de cette façade, dont
le rythme et les proportions sont parfaits.
Tous les décors intérieurs ont été conçus par les Frères Rhétoré : la chambre de Béruges, le salon central,
le salon de Vernet, le vestibule, la galerie d'acajou, la grande galerie des Azulejos et la galerie des Vernet
pour les parties construites au XXe siècle. Ils réaménagèrent également les parties du XIXe siècle : le
bureau de Raymond, le salon situé au sud-est de la bibliothèque et contigu à celle-ci, la bibliothèque, le
salon du Ribéra pour le rez-de-chaussée. Au premier étage, les chambres de Raymond et d'Alphonse.

Depuis 1988, le Château de La Mercerie est la propriété de M. Bernard Steinitz, antiquaire parisien sur le
faubourg Saint-Honoré. Il possède également un atelier de restauration à Saint-Ouen (inventaire de décors
intérieurs des XVIIe et XVIIIe siècles).
.
Mon Saint Martial Viveyrols
All rights reserved, protected and owned by ItemLiz-ECK for Lisa Giraud Taylor
LE PERIGORD VERT & SES MERVEILLES
mon petit coin de paradis au coeur du Périgord Vert par Lisa Giraud Taylor
Château de la Mercerie (Charente)